Partenaire officiel des plus ambitieux

À la rencontre de Carl, doublure de Kylian Mbappé

Carl & Kylian Mbappe Nike

JOWK est allé à la rencontre de Carl Patisson, 17 ans, sportif de haut niveau et étudiant en FAC de cinéma. En parallèle mannequin, il a été contacté pour collaborer aux côtés de Kylian Mbappé et Neymar, stars internationales de football, sur différentes pubs Nike. Entre doublures lumières, tournages de scènes et réglages, Carl nous en dit plus sur cette expérience unique. Ambitieux, il confie à JOWK ses plans d’avenir.

 

Comment as-tu créé cette opportunité ?

Depuis quelques années maintenant, je suis dans plusieurs agences liées au sport et au mannequinat. C’est loin d’être mon activité à plein temps car je suis encore étudiant. Mais c’est un bon moyen de saisir des opportunités. Tu es prêt au cas où, tu acceptes ou non. C’est top.

Depuis 3 ans, j’ai décroché plusieurs contrats, collaborer avec différentes marques. C’est de l’expérience à prendre. J’adore ça. Et il s’avère qu’un matin, la personne qui s’occupe de mon profil dans l’agence Sport Models m’appelle. Je devais me rendre disponible pour faire doublure lumière et tourner quelques scènes. Pour faire simple, quand des plans doivent être préparés, je suis là pour remplacer l’acteur principal. De sorte à ce que les opérateurs puissent calibrer les scènes en avance. Tout doit être nickel quand le concerné arrive. Mais je n’étais au courant de rien d’autre. Ni pour qui, ni pour quoi. On m’avait donné une date, un lieu, et un horaire très précis. C’est tout.

 

Comment s’est passé le tournage ?

JOUR-1

Le matin en arrivant, je suis détendu comme à mon habitude, mais je ne sais toujours pas pourquoi je suis là. On vient me voir, je visite l’endroit et on me présente. Ça commence assez vite finalement. Je commence à tourner quelques séquences sur fond blanc, ils font des repérages, différents tests. On me demande de faire comme si je m’échauffais.

Et c’est à ce moment qu’un des assistants vient me voir, et me dit « Alors comme ça, on rencontre Mbappé et Neymar demain ? » Je rigole instinctivement. C’est évident pour moi qu’on me charie. Une petite blague, ça détend. Mais il m’a très vite fait comprendre que j’étais bien là pour ça. Que j’allais doubler Kylian Mbappé dans une pub Nike. Et accessoirement (rires) faire quelques réglages pour Neymar.

C’était fou. J’étais super content bien entendu, excité mais étonné. On tourne quelques autres scènes. Puis la journée se termine. On me donne rendez-vous le lendemain, 10h. J’étais impatient d’y être. La première chose qui m’est venu en tête, c’était d’aller acheter le dernier maillot de l’équipe de France pour le faire signer le lendemain. Mais je n’ai pas pu..

 

 

Tournage Vestiaire Neymar Mbappé

 

JOUR-2

Il est 10h, je prends mon petit déjeuner avec l’équipe. Beaucoup plus de matériel, je commence les premiers tests lumières dans un canapé pour les deux joueurs. Après cela, je me retrouve au coeur d’une fausse conférence de presse. Ambiance complètement détendue, je me prends au jeu, je salue les journalistes en face, je fais un vrai discours de footballeur et ils font les intéressés. Je m’y croyais ! Quelques membres de Nike Monde viennent même me prendre en photo de près, très près, une fois la conférence finie. Comme un souvenir qu’ils voulaient garder. Ça m’a surpris, mais j’étais touché.

 

On me dirige alors vers ma loge avec sur la porte la mention « Doublure Mbappe ». Loge incroyable, un petit salon avec salle de bain, douche. À ce moment, j’étais fier. Je croyais que j’étais quelqu’un (rires) ! On m’amène tous les équipements sportifs pour la Coupe du Monde, et les équipements lifestyle. Puis on me fait découvrir quelques secrets de fabrication, en particulier pour la vidéo du drapeau où Kylian parle de son âge dans la pub Nike. Il y a alors beaucoup de monde autour, les yeux rivés sur moi. C’est impressionnant. J’étais dans sa peau. Je jouais le jeu à fond, jusqu’à sa célébration.

 

Le travail quasi fini, Neymar arrive. Je l’aperçois, mais tout semble assez secret à ce moment. Il tourne la pub pour le vestiaire que j’avais préparé avant. C’est seulement après que Kylian arrive. Il rigole, il est détendu et tout le monde semble l’être. Il regarde les tests qu’on avait fait, ce qu’ils attendent de lui. Je suis juste à côté. Comme intimidé, je ne me sens pas à ma place. Je porte la même tenue, les mêmes chaussures. Un vrai imposteur ! Puis on s’approche de moi et on me dit: « Hey, je vais te le faire rencontrer. Pas de stress, il est cool. » Et la pause arrive, on m’amène Kylian. Il avait surement autre chose à faire, mais il est là, il prenait le temps.

 

Carl Conférence presse Mbappé

 

Comment s’est passée ta rencontre avec Mbappé ?

Vraiment bien. Kylian est simple, super détente. D’ailleurs, comme ses amis et sa mère. Un membre du staff de l’équipe de France était là aussi. Tous cool avec moi. Aucune distance, je faisais partie de l’équipe ! On se check, il prend de mes nouvelles. Il est comme tout le monde, j’avais l’impression de parler à un pote.

Bien que ça puisse sembler insignifiant, je voulais prendre une photo. Donc je prends mon portable mais il me dit de le ranger. Il préférait faire ça bien avec le photographe, histoire d’avoir un souvenir propre. Il l’appelle, on pose. C’est le genre de détail que je n’oublierai pas. Parce que même mon père a eu le droit à sa photo. D’ailleurs, sa mère, étonnée de me voir sans maillot, a fait en sorte qu’on m’en apporte un. Je me retrouve avec 2 maillots offerts qu’il me signe. Je glisse discrètement que si ils ont encore besoin de moi, c’est avec plaisir (rires). Parce qu’aujourd’hui, je ne suis pas sa doublure officielle. En effet, sa médiatisation est assez récente et je ne sais pas si il y en a une, mais j’aimerais bien.

Au-delà de tout ça, c’est incroyable ce qu’il fait, c’est beau. Il part de son quartier à Bondy, il a connu une ascension incroyable. Il est dans les plus gros transferts à 19 ans. Donc c’est surprenant mais surtout inspirant. Ça fait plaisir de voir ces jeunes réussir, en restant aussi naturel et humble.

 

Tes ambitions de carrière pour l’avenir ?

Je veux devenir cascadeur. En spectacles, pour des pubs, ou dans des films. C’est vraiment ce que je veux faire. J’active plusieurs choses pour y arriver. Je suis dans plusieurs agences, dans une école de cinéma, où les contacts commencent à se faire. Mes parents m’ont mis dans ce milieu depuis petit.

J’ai été Champion de France de gym en 2014. Je fais du combat, plus spécifiquement du Krav Maga, sport de référence du cascadeur. Je n’ai pas peur, les difficultés ne me font pas peur. Quand il s’agit d’un projet précis qui me motive, j’y vais à fond. J’espère que ça fonctionnera pour moi. Mais je pense qu’avec mes acquis, je dois rester confiant. Si je vais jusqu’au bout, ça marchera. En fait, tout est clair dans ma tête, je sais ce que je veux faire, où je veux aller. Je sais que les meilleurs trouveront les meilleurs contrats. Je veux faire partie des meilleurs.

 

Pour conclure, où peut-on te suivre désormais ?

Sur la page Facebook que j’ai avec ma soeur. Parce qu’elle est, comme moi, mannequin et acrobate, mais aussi danseuse et interprète. Je pense créer un compte Instagram dédié à mon activité prochainement. Nous vous tiendrons au courant sur la page Facebook !

 

Carl et sa soeur Jade PATISSON

Créateur et dirigeant JOWK®

AUCUN COMMENTAIRE

PUBLIER UN COMMENTAIRE